Société Française de Photographie

Collection exclusive

Post Image

La Société Française de Photographie est la plus ancienne association de photographes français. La collection d'images, constituée par les dons de ses membres (Hippolyte Bayard, Edmond Becquerel, Léon Gimpel,…) est classée Monument Historique. Elle possède l'un des plus importants fonds mondiaux d'images historiques : une centaine de daguerréotypes, 400 calotypes, plus de 10 000 tirages originaux d'auteurs indentifiés, environ 45 000 plaques positives et négatives, dont quelques milliers d'autochromes. Quelques photographes particulièrement significatifs (par ordre alphabétique) : Charles Adrien (1866-1930) : portraits de femme, autochromes représentant des scènes d’alpinisme, grands glaciers des Alpes, la Suisse au début du siècle… Georges Balagny (1837-1919) dont on peut admirer les magnifiques autochromes réalisés dans la forêt de Fontainebleau. Paul Bergon (1863-1912) : un des rares pictorialistes à se lancer dans l’image couleur dès l’apparition de l’autochrome en 1907. Paysages, scènes de genre, portraits de femmes nues et drapées… Le Comte de Dalmas (mort en 1930) et ses magnifiques autochromes de paysages. Louise Deglane, femme de l’architecte qui a construit le Grand Palais, a magnifié la technique de l’autochrome. Images du Tessin, des grands lacs italiens, études de l’architecture italienne, mais aussi demeures et paysages français… Léon Gimpel (1873-1948) dont la collection est la plus étonnante. Elle ajoute au mérite de la belle image, le pointillisme des mots. C’est une chronique de son temps qu’il présente : la Première guerre mondiale, les petits métiers, reportages en France et dans les grandes villes internationales (Venise, Berlin, Alger, Lucerne…), histoire de l’aviation, portraits… Toutes ses légendes, écrites à la plume et à l’encre de Chine directement sur les plaques, ont été soigneusement notées et transcrites à l’identique. Elles sont d’une précision remarquable, il note le mois, l’année, l’heure même parfois quand le sujet s’y prête (éclipses…).Dès 1907, il utilise l’autochrome 18x24 et 9x12. André Hachette (actif de 1903 à 1947) : autochromes représentant des portraits de jeunes femmes, des vues de la Seine et de l’Italie. Le Général Edouard Joly, mort en 1921 . a laissé à la S.F.P. plusieurs centaines d’autochromes réalisés dans le château et le parc de Versailles pendant la Première guerre mondiale. Fernand Montpillard (1865-1937) qui, à travers quelques centaines d’autochromes, nous fait découvrir l’Auvergne et le Cantal au début du siècle, avec ses paysages inviolés et sa nature superbe. Antonin Personnaz (1854-1936) et ses admirables autochromes dont certains sont d’un format 18x24 : paysages, portraits, natures mortes… Et encore Marcel Hubin et ses paysages alpins. Fernand Tillard (2ème partie du XIXème), Etienne Wallon (1855-1924), Hippolyte Bayard, Edmond Becquerel (1820-1891), Gustave Le Gray… et d’autres..

Plus d'images